Journée du turfu

Ma journée du “turfu”

2017, ma journée de travail est rythmée par mes mails, la gestion de mon agenda, mon téléphone fixe, mes déplacements en transport en commun ou VTC et ma si précieuse « To-Do » classée par ordre d’importance. Je suis encore un grand utilisateur du post-it, une façon matérialisée de me dire : « n’oublies surtout pas de… ».

Mais en 2021 dans le « turfu », à quoi va ressembler ma journée de travail ? 

7h27, Siri me réveille doucement avec une musique sélectionnée via mon historique Spotify, a choisi un horaire précis car l’application musicale a étudiée mon rythme de sommeil, connait déjà mon agenda du jour et le temps nécessaire pour me déplacer à mon premier RDV. En descendant de mon lit, mon tapis prend mon poids. Je risque d’avoir une recommandation ou deux aujourd’hui…

8h24, je sors de chez moi, mon Amazon Key verrouille ma porte, ma smartwatch m’indique qu’un deux roues électriques en libre-service est disponible à 300 mètres.

 

9h15, j’arrive à mon premier RDV. Mon smartphone m’informe que j’ai RDV avec Dominique Martin, responsable Marketing d’une strat-up prometteuse. Mon application Hubspot (synchronisée avec Sales Force) m’avertit que j’ai 78% de chance de pouvoir repartir avec un brief sous le coude. Je m’arme donc d’une force de conviction sans égal. J’attends dans le patio de ce nouvel espace de coworking en proche banlieue parisienne, j’en profite pour préparer mon RDV en étudiant le profil de Dominique Martin sur Linkedin.

 

10h48, je sors de mon RDV. Mme Martin a été à l’écoute, j’ai mis une note de 4 étoiles sur 5 sur mon application Hubspot avec un rappel dans 3 semaines pour venir aux nouvelles + 2 hashtag #socialmedia #btob. Mon outil d’inbound va solliciter Mme Martin avec des nouvelles liées au réseaux sociaux BTOB pendant 3 semaines et va réaliser un rappel sur mon portable pour reprendre contact avec elle. Je remonte sur mon scooter électrique en libre-service.

 

11h38, j’arrive chez moi. Dans le « turfu » la notion de bureau a quasiment disparue. En arrivant chez moi, ma Google Home me dit bonjour et me questionne sur mon RDV, suite à cet échange, elle m’annonce les différentes tâches que je dois effectuer aujourd’hui : contacter le comptable pour faire le point sur la facturation, prendre des nouvelles de mon client historique afin de nourrir une relation commerciale régulière (comme me le recommande Hubspot et Sales Force). À cela je dois ajouter la réponse à un brief.

 

13h13 : Google Home m’informe que je dois consommer 980 calories pour mon déjeuner et me recommande un menu de chez Frichti. Il sera dans mon salon bureau dans 20 minutes.

 

14h24 : Google Home m’avise que je suis actuellement à 4,39 étoiles sur 5 sur mon profil « WorkPlace PICKERS ». Oui, dans le « turfu », le management sera « Big Data » et l’avis de l’ensemble des collaborateurs d’une entreprise, des clients et aussi des fournisseurs seront analysés. Je continue donc mes efforts pour atteindre 4,50 étoiles et pouvoir demander une augmentation à ma communauté.

 

15h23 : mon Slack m’alerte que je n’ai toujours pas répondu à une demande d’un collègue.

 

16h24 : un client m’appelle, je mets mon casque de réalité virtuelle et j’échange avec Franck (mon client) et Lisa ma collègue de Boston (qui elle débute sa journée). Nous travaillons sur le média training de Franck qui doit faire une intervention dans un talk via un hologramme en direct depuis son salon.

17h36 : Sales Force m’informe que je n’ai pas relancé un prospect que j’ai rencontré il y a maintenant 3 semaines.

 

19h04 : Google Home me signale que je peux finir ma journée de travail, toutefois, il faut que je réalise 22 minutes d’exercices physiques. Let’s go.

 

19h26 : Lors de ma petite séance d’exercices j’ai ressenti une légère gêne au genou. Amazon me commande une genouillère avec une livraison dans les 2h via Amazon Keys.

 

20h26 : je me décide de choisir un restaurant pour diner avec mon amie. Selon l’algorithme et mon historique de repas, mon application de restaurant me recommande ce nouveau restaurant Ethiopien à la mode. Mon application bancaire n’a pas déconseillé ce lieu car ce mois-ci je suis dans le vert. Toutefois, mon application de « diet » me recommande de ne pas dépasser les 840 calories pour mon repas du soir…

20h36 : départ en Uber free, la version sans chauffeur. Ma voiture vient me chercher et me dépose au restaurant. Elle reviendra nous récupérer lors du règlement de la note du restaurant via mon smartphone.

 

22h12 : Je sors du restaurant, mon Uber Free est là. L’avantage de l’Uber Free : plus besoin de discuter avec un inconnu ou encore de se poser la question du pourboire voire même de la note à donner au chauffeur. A moins que Uber souhaite aussi noter l’intelligence artificielle de leur voiture ?

 

23h23 : je suis au lit, Siri me recommande de me coucher de suite et de ne pas regarder l’épisode 3 de la nouvelle série Netflix sur ma T.V immersive pour pouvoir dormir 8h et être à l’heure (et en forme) à mon premier RDV.

Comment s’organisera ma journée dans le « Turfu » ? Surement avec moins de mail, plus de notifications, un management communautaire et beaucoup plus d’assistanat électronique.

Leave a reply

** *

Your email address will not be published. Required fields are marked*