Non classé

Interview PICKERS du mois : Vincent Olivier-Seguy, directeur du pôle média PICKERS

By 12 juillet 2017 No Comments

Vincent Olivier-Seguy, co-fondateur et directeur du pôle media chez PICKERS, nous dévoile aujourd’hui avec humour et brio ses derniers coups de coeur, regrets et inspirations repérées sur le web.

[vc_empty_space]
 Vincent, première question : peux-tu nous présenter ton métier en un tweet ?

“Conseiller les annonceurs dans leurs stratégies media digital pour répondre au mieux à leurs objectifs marketing. #KingOfROI”

Une opé’ sur les réseaux sociaux qui t’a marqué récemment ?

Je dirais celle faite à l’occasion des 80 ans de Monoprix.

[NDLR Le clip réalisé pour Monoprix par l’agence Rosaparks, intitulé “#laitdrôlelavie”, met en scène durant quatre minutes l’histoire d’amour de deux jeunes gens qui s’échangent des petits mots découpés dans les emballages des produits de l’enseigne.]

Le site internet que tu consultes le plus en mode « loisir » (hors réseaux sociaux) ?

Dealabs pour ses bons plans au quotidien et ses échanges auprès de la communauté du site qui permet de savoir si l’offre est fiable ou non.

Il y a aussi Gurumed pour briller en société. Une info à y retenir en ce moment par exemple, c’est que les mantes religieuses s’attaquent de plus en plus aux oiseaux !

Qu’est ce qui t’es le plus insupportable sur internet ? (ex. les gens qui tapent Google sur Google…) ?

Sans équivoque, l’auto-refresh. Tu sais, c’est ce moment à la fois frustrant et rageant, lorsqu’au bout de 3mn de lecture de ton article, tu perds le fil au profit d’une publicité.

Une marque ou un univers pour laquelle tu aimerais travailler chez PICKERS ?

J’adorerais travailler pour d’un constructeur automobile plutôt éco-conscient comme Tesla avec option test-drive si possible.

Ton plus gros regret digital (on ne parlera pas de tes actions Twitter promis…) ?

Désolé mais sans grande surprise, mon seul remord c’est bien d’avoir acheté des actions sur Twitter juste avant son effondrement boursier, en octobre 2014. À l’époque, leur valeur était de 33 dollars, pour s’effondrer maintenant à 18 dollars.

Ton avis concernant l’évolution des recherches Google via les commandes vocales ?

En France, cela reste assez flou, même si les arrivées des produits fonctionnent sur ce mode de recherches. Selon moi, les gens n’ont pas encore le reflexe d’utiliser leur voix pour aller effectuer leurs achats. Bien qu’aux Etats-unis, nous savons que 20% des recherches mobiles étaient vocales en mai 2016.

Si tu devais vivre sur une île avec une seule application sur ton mobile, tu choisirais laquelle (Citymapper est useless dans ce genre de contexte) ?

Sur une île déserte avec une seule appli’, je choisirais NewsRepublic.com. Un agrégateur de sources dont le principal avantage est que tu as l’intégralité de tous les articles qui viennent de paraître directement sur l’application. Un gain de temps considérable lorsque tu es dans le métro chaque soir et matin.

Ton talent caché ?

Mon talent caché, c’est que j’arrive maintenant à jouer la musique de “Final Fantasy 7” au piano !

 

Posez le reste de vos questions par mail  et retrouvez son parcours ici.

[vc_empty_space]

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.